BeethovenC’est à juste titre, semble-t-il, que les historiens du romantisme musical nomment en tout premier lieu Beethoven, suivi de Weber et Schubert. Grâce à la pianiste Lara Liu qui poursuit son cycle de sonates consacré à Beethoven et à la complicité du violoncelliste Jacques Nicolas, l’ultime concert de la saison 2019 de la Société des Amis de Brantôme sera le reflet très précis et imagé de ce romantisme dont Beethoven nous a laissé des traces tangibles tout au long de sa vie.

Le choix du programme proposé n’est pas innocent. La sonate n°3 op.2 en ut majeur est probablement l’une des plus virtuoses écrites par Beethoven. Composée en 1794, et riche de quatre mouvements, elle présente un scherzo très original, qui remplace exceptionnellement le traditionnel menuet classique utilisé jusqu’alors dans la forme sonate. Beethoven dédiera cette oeuvre magistrale à son maître Joseph Haydn, comme un signe d’amitié profonde et de reconnaissance.

Le duo piano et violoncelle qui suit sous la forme de la troisième des cinq sonates du compositeur pour ces deux instruments, constitue, d’après les musicologues, le sommet de la  musique de Chambre du compositeur. Cette sonate lumineuse fut écrite à l’époque qui vit la naissance de l’Ouverture de Coriolan  ou de la Symphonie pastorale.  Elle est remarquable par son caractère mélodique qui domine tous les mouvements.

Enfin, c’est toute la sensibilité et l’impétuosité de Beethoven qui seront illustrées par la sonate n° 2 op.27 dont le premier des trois mouvements – Adagio sostenuto – est  connu et reconnu de tous les publics, parfois même bien altéré et endommagé par des musiciens sans âme ni imagination ! Composée en 1801 et dédiée à la comtesse Giulietta Guicciardi qui fut un temps son élève et dont il semble qu’il tombât amoureux, cette oeuvre a été composée alors que le musicien commençait à découvrir les prémices de sa surdité. À l’écoute du premier mouvement de cette sonate, le poète allemand Ludwig Rellstab  y a vu l’évocation d’une “barque au clair de lune sur le lac des Quatre Cantons”, ce qui explique que l’oeuvre prit immanquablement le surnom de Sonate au clair de lune.

Un récital consacré à quelques sonates de Beethoven où,-  des expressions les plus intimes aux nuances les plus explosives -, le compositeur nous ouvre les portes de ce que sera la musique romantique.

Beethoven – Récital piano & violoncelle – Lara Liu & Jacques Nicolas – Dimanche 10 novembre 2019 – 17 h – Salle du Dolmen – Lieu-dit Pierre Levée – Route de Thiviers – Brantôme -  Entrée 12€ – Tarif réduit 10 € – Gratuité pour les moins de 15 ans – Renseignements :  06 86 99 41 36 -    

C.D.

© Reproduction, même partielle, soumise à l’autorisation de l’auteur.