Olga Valiente 2

Dans les pays d’Amérique latine du début du XXe siècle, tandis que les gens aisés descendants des conquérants espagnols ou portugais goûtaient à une musique élitiste, la population accordait sa préférence à une musique d’essence plus folklorique. De cette sorte de fracture sociale et culturelle vont naître des musiques riches que sauront conduire avec talent et sensibilité quelques compositeurs inventifs, tels Heitor Villa-Lobos, Manuel Ponce ou encore Alberto Ginestera, pour n’en citer que quelques uns.

La plupart des compositeurs latino-américains du début du XXe siècle ont eu le mérite de chercher à défendre et encourager l’abondante musique populaire existant tant au Mexique, au Chili, en Argentine, au Brésil et au Vénézuéla, qu’à Cuba et même en Équateur.  Ils ont non seulement cherché à la préserver d’un oubli probable à court terme mais aussi, en exploitant ses richesses instrumentales et ses rythmes et mélodies, ils ont élargi le langage musical de leurs propres œuvres.

C’est un panel varié, vivant et inventif de ces compositeurs que la pianiste Olga Valiente nous invite à découvrir lors du récital qui nous est proposé, ce samedi 6 avril 2019, en ouverture du concours de piano 4 mains qui se déroulera simultanément à Brantôme, à Montignac et au Jardin de Sardy à Vélines.

Olga Valiente, concertiste, professeur et pianiste accompagnatrice, est titulaire d’un Master of Arts et d’un diplôme d’excellence du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou et du Conservatoire A.Roldán de Cuba. Elle s’est spécialisée dans la compilation, le recensement et la diffusion de la musique des Amériques visant à démontrer l’importance de sa diffusion dans l’enseignement de la musique. C’est dire si le programme qu’elle interprétera sera de grande qualité tant dans le choix des compositeurs que dans l’originalité des œuvres elles-mêmes.  Si musicalement, le Mexique avec Manuel Ponce et le Brésil avec Villa-Lobos se détachent nettement des autres en devenant les fleurons d’une musique rythmiquement inventive, nous découvrirons aussi la musique cubaine d’Alejandro Garcia Caturla qui travailla un temps à Paris avec Nadia Boulanger, celle du chilien Alfonso Leng et son influence wagnérienne, dont l’harmonie est souvent comparée à celle de Scriabine ; puis l’équatorien Gerardo Guevara dont l’œuvre très étonnante mêle avec originalité le chant métisse-indien avec les techniques contemporaines …

Une soirée de véritable découverte musicale pleine de charme à ne pas manquer !

Récital de piano Olga Valiente, musiques sud-américaines – Samedi 6 avril 2019 – 21 h – Salle du Dolmen, route de Thiviers, lieu-dit Pierre Levée à Brantôme – Entrées 12 € et 10 € (tarif réduit) – Gratuité pour les participants au concours et les moins de 15 ans -  

C.D. Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation de l’auteur.