Kreidy_Bessone1         Le programme musical qui vous est proposé ce 23 novembre 2014 est exemplaire d’un siècle de  richesses musicales en Europe du Nord et de l’Est entre les moitiés des XIXe et XXe siècles. Il reflète toutes les tendances de la forme Sonate à cette époque.

                Avec Grieg, le ” Chopin du Nord”  selon Hans von Bulow, c’est l’empreinte de la musique populaire norvégienne qui chante en ses œuvres. Sa deuxième sonate écrite en 1867 en quelques trois semaines, dans l’euphorie de sa lune de miel, est l’une des premières pièces de dimension importante où il exprime l’aspect “norvégien” de ses compositions musicales, tant dans les mélodies que dans les rythmes de danses qui structurent les deux mouvements extrêmes.

                Puis l’apogée du romantisme allemand lui succédera avec Brahms et cette première sonate, datée de 1878, qu’il renonça à mettre au panier comme il l’avait fait avec les précédentes. Comme “une douce heure de pluie d’été”, cette sonate s’inspire du Lied de la pluie qu’il avait composé auparavant. Avec raison, les commentateurs feront un rapprochement avec l’ultime sonate de Beethoven, composée peu avant sa mort, où le compositeur s’élève à la plus haute spiritualité.

Enfin, Prokofiev illustrera de main de maître la sombre période de la musique russe dite “soviétique”, où l’idéologie l’emporte sur toute sensibilité. N’a-t-il pas obtenu en 1942, un an avant de composer sa sonate n°2, le Prix Staline pour sa Sonate de Stalingrad pour piano seul ? Celle que écouterez fut initalement écrite pour flûte et piano puis transcrite pour violon et piano à la demande du célèbre violoniste David Oistrakh. Prokofiev souhaita alors que la collaboration de celui-ci figurât nommément sur la partition.

C’est dire que le violoniste français Bernard Bessone et le pianiste franco-libanais Ziad Kreidy nous proposent un concert simultanément somptueux et consistant.

Attachés tous deux à la musique de chambre, ils constituent un duo très remarqué et apprécié des connaisseurs. Avec chacun des formations de grande qualité et de nombreux prix et récompenses, le pianiste Ziad Kreidy est actuellement chargé de cours à l’Université de Franche-Comté et professeur titulaire de culture musicale au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Ville d’Avray. Quant au violoniste Bernard Bessone, reconnu comme spécialiste en interprétation de musiques anciennes baroques et classiques sur des instruments d’époque, il travaille principalement à Madrid en tant que 1er violon solo de la Capilla Real de Madrid, ensemble choral et instrumental sur instruments d’époque, dirigé par le chef argentin Oscar Gershenson.

C.D

En concert le dimanche 23 novembre 2014 à 16 h 30 – Salle d’animations du Dolmen – Brantôme (par la D 78, direction Thiviers) – Entrée 15 € et 12 € -